Résultat du calcul de l’audience syndicale 2013

Liberte egalite fraternite

 

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L’EMPLOI

DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE

ET DU DIALOGUE SOCIAL

 

HAUT CONSEIL DU DIALOGUE SOCIAL

29 MARS 2013

******

Présentation de la mesure d’audience syndicale au niveau national et interprofessionnel

 


Résultat du calcul de l’audience syndicale 2013

Niveau national et interprofessionnel

 

 

Nombre de salariés inscrits[1]

12 755 317

Nombre de votants

5 456 527

Nombre de suffrages valablement exprimés[2]

5 064 920

Taux de participation[3]

42,78 %


 

Organisations syndicales ayant obtenu une audience supérieure ou égale à 8%

 

Organisations syndicales

Nombre de suffrages valablement exprimés[4]

% de voix obtenues

Poids relatifs[5]

CGT

1 355 927,54

26,77 %

30,62 %

CFDT

1 317 111,84

26,00 %

29,74 %

CGT-FO

807 434,60

15,94 %

18,23 %

CFE-CGC

477 459,52

9,43 %

10,78 %

CFTC

470 824,51

9,30 %

10,63 %

 

 

Organisations syndicales ayant obtenu une audience inférieure à 8%

 

Organisations syndicales

Nombre de suffrages valablement exprimés

% de voix obtenues

UNSA

215 696,14

4,26 %

SOLIDAIRES

175 557,67

3,47 %

Autres listes (< 1%)

223 513,69

4,40 %

 

Audience de la CFE-CGC dans les collèges électoraux dans lesquels ses règles statutaires lui donnent vocation  à présenter des candidats : 18,14 %


[1] Le nombre de salariés inscrits correspond au nombre de salariés inscrits sur les listes électorales des entreprises dont les procès verbaux d’élections professionnelles (CE, DUP ou à défaut DP) seront pris en compte, du scrutin TPE et du collège des salariés de la production agricole de l’élection aux chambres départementales d’agriculture

[2] Le nombre de suffrages valablement exprimés correspond au nombre de votants moins les suffrages blancs et nuls

[3] Le taux de participation est calculé à partir du nombre de votants rapporté au nombre de salariés inscrits

[4] Le nombre de suffrages valablement exprimés comporte des décimales en raison des répartitions de voix au sein des listes communes qui s’expriment en pourcentage du nombre total de suffrages recueillis par celles-ci

[5] Il s’agit du poids relatif des organisations syndicales sur le seul périmètre des organisations ayant obtenu un score supérieur à 8% des suffrages valablement exprimés.

La CFDT est confortée comme poids lourd du paysage syndical, avec une audience de 26%, à quelques dixièmes de point de la CGT (26,77%). 
Pas de chamboulement. Les premiers résultats de la mesure d’audience de la représentativité syndicale n’ont pas fondamentalement transformé le paysage syndical français. Les cinq organisations jusque-là représentatives en vertu du décret de 1966 le demeurent.
La CFDT conforte sa deuxième place avec 26%, juste derrière la CGT à 26,77%. FO est troisième à 15 ,94% suivie de la CFE-CGC à 9,43%. Enfin, la CFTC, que les observateurs estimaient sur la sellette, se sauve avec 9,30%.
Si la photographie d’ensemble reste inchangée, la CFDT est indéniablement confortée par ces résultats : elle réduit considérablement l’écart avec la CGT, confirmant ainsi que la mesure d’audience des organisations syndicales à partir du vote des salariés dans les entreprises constitue bien le critère pertinent.